jeudi 21 février

Marc 8.27-9.1

27Jésus s'en alla, avec ses disciples, dans les villages de Césarée de Philippe, et il leur posa en chemin cette question: Qui dit-on que je suis?28Ils répondirent: Jean Baptiste; les autres, Élie, les autres, l'un des prophètes.29Et vous, leur demanda-t-il, qui dites-vous que je suis? Pierre lui répondit: Tu es le Christ.30Jésus leur recommanda sévèrement de ne dire cela de lui à personne.31Alors il commença à leur apprendre qu'il fallait que le Fils de l'homme souffrît beaucoup, qu'il fût rejeté par les anciens, par les principaux sacrificateurs et par les scribes, qu'il fût mis à mort, et qu'il ressuscitât trois jours après.32Il leur disait ces choses ouvertement. Et Pierre, l'ayant pris à part, se mit à le reprendre.33Mais Jésus, se retournant et regardant ses disciples, réprimanda Pierre, et dit: Arrière de moi, Satan! car tu ne conçois pas les choses de Dieu, tu n'as que des pensées humaines.34Puis, ayant appelé la foule avec ses disciples, il leur dit: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.35Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera.36Et que sert-il à un homme de gagner tout le monde, s'il perd son âme?37Que donnerait un homme en échange de son âme?38Car quiconque aura honte de moi et de mes paroles au milieu de cette génération adultère et pécheresse, le Fils de l'homme aura aussi honte de lui, quand il viendra dans la gloire de son Père, avec les saints anges.

1Il leur dit encore: Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu'ils n'aient vu le royaume de Dieu venir avec puissance.

Lire la suite

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

GAGNER LE SALUT ETERNEL

Qui suis-je ? Par cette question, Jésus cherche à savoir ce qu’on dit de Lui.

Réponses multiples

L’identité de Jésus est perçue différemment par la foule (28). Leur appréciation élogieuse n’a rien à voir avec la foi. En s’adressant aux disciples, la réponse de Pierre « Tu es le Christ » est la plus complète car elle est suivie de l’approbation de Jésus à son sujet. Cette question fondamentale se pose à chacun de nous : qui est Jésus pour moi ? La réponse ne peut être que personnelle, impliquant l’engagement profond de notre cœur !

Penser comme Dieu :

Jésus surprend ses disciples en leur annonçant qu’il sera rejeté et condamné par les autorités et que sa résurrection allait suivre ses souffrances et sa mort (31). Par son caractère impulsif, Pierre réfute cette annonce et se met à reprendre Jésus qui l’accuse promptement d’émettre des pensées humaines N’est-il pas temps de se conformer à la conception et la façon d’agir de Dieu ?

Chemin du salut :

Marcher sur les traces de Jésus, c’est accepter comme lui de donner sa vie (34). Jésus demande au croyant de prendre volontiers le fardeau d’opprobre et de souffrance que le monde ne manque pas de lui présenter (Gal 6. 14). En se libérant de la peur du qu’en dira-t-on (38) le témoignage rendu par le disciple de Jésus aura son fruit pour l’éternité.

Réflexion :

S’épargner en vue d’une jouissance passagère c’est perdre sa vie, mais s’abstenir des plaisirs éphémères c’est gagner sa vie avec des résultats éternels.