Verset de la semaine

Et invoque-moi au jour de la détresse; je te délivrerai, et tu me glorifieras.
Psaume 50.15
Voir les jours passés
11121314151617181920
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
mardi 21 août

Luc 18.1-14

1Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu'il faut toujours prier, et ne point se relâcher.2Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n'avait d'égard pour personne.3Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse.4Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n'aie d'égard pour personne,5néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, afin qu'elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête.6Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique.7Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard?8Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?9Il dit encore cette parabole, en vue de certaines personnes se persuadant qu'elles étaient justes, et ne faisant aucun cas des autres:10Deux hommes montèrent au temple pour prier; l'un était pharisien, et l'autre publicain.11Le pharisien, debout, priait ainsi en lui-même: O Dieu, je te rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont ravisseurs, injustes, adultères, ou même comme ce publicain;12je jeûne deux fois la semaine, je donne la dîme de tous mes revenus.13Le publicain, se tenant à distance, n'osait même pas lever les yeux au ciel; mais il se frappait la poitrine, en disant: O Dieu, sois apaisé envers moi, qui suis un pécheur.14Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que l'autre. Car quiconque s'élève sera abaissé, et celui qui s'abaisse sera élevé.

Méditez

  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

CONFRONTATIONS

Qu’est-ce qui caractérise une vie de dépendance à Dieu ?

Une veuve avec un juge

Deux personnes tout à fait différentes en statures et aspirations : d’une part, une veuve faible, affligée mais qui sait bien ce qu’elle veut ; et d’autre part, un juge qui « ne révérait pas Dieu et n’avait d’égards pour personne » (2, Semeur). N’est-ce pas souvent, l’état d’esprit du monde actuel qui vit dans l’égoïsme, l’orgueil et l’arrogance ? De quelle manière la veuve réussit-elle à convaincre cette personne inique de l’aider ? Par sa constance et sa persévérance. Une vertu rarissime aujourd’hui où on veut tout avoir tout de suite, et sans beaucoup d’efforts…
Jésus donne deux leçons à travers la parabole : 1/ « crier à Dieu jour et nuit » (7)  ; ce que devrait être l’état d’esprit d’un chrétien qui prie. 2/ avoir une foi inébranlable quelles que soient les circonstances extérieures, en se fiant aux promesses du Seigneur.

Un pharisien avec un collecteur d’impôts

Deux personnes qui représentent aussi deux attitudes différentes. D’un côté, le pharisien plein d’abnégation, qui arrive à jeûner deux jours par semaine (12), mais combien imbu d’orgueil, se croyant le meilleur devant Dieu, élevant une prière centrée sur lui-même. De l’autre, le collecteur d’impôts qui n’osait même pas lever les yeux au ciel (13) … mais avec quelle authenticité ! Pour lui, ce n’est point une question de forme ni de code rituel… Ce qu’il pense, il le vit ! Quel côté "pharisien" dois-je réviser dans ma vie, afin d’être réellement authentique ?

Vérité :

Phil 4.7-8