jeudi 07 février

1 Samuel 2.1-11

1Anne pria, et dit: Mon coeur se réjouit en l'Éternel, Ma force a été relevée par l'Éternel; Ma bouche s'est ouverte contre mes ennemis, Car je me réjouis de ton secours.2Nul n'est saint comme l'Éternel; Il n'y a point d'autre Dieu que toi; Il n'y a point de rocher comme notre Dieu.3Ne parlez plus avec tant de hauteur; Que l'arrogance ne sorte plus de votre bouche; Car l'Éternel est un Dieu qui sait tout, Et par lui sont pesées toutes les actions.4L'arc des puissants est brisé, Et les faibles ont la force pour ceinture.5Ceux qui étaient rassasiés se louent pour du pain, Et ceux qui étaient affamés se reposent; Même la stérile enfante sept fois, Et celle qui avait beaucoup d'enfants est flétrie.6L'Éternel fait mourir et il fait vivre. Il fait descendre au séjour des morts et il en fait remonter.7L'Éternel appauvrit et il enrichit, Il abaisse et il élève.8De la poussière il retire le pauvre, Du fumier il relève l'indigent, Pour les faire asseoir avec les grands. Et il leur donne en partage un trône de gloire; Car à l'Éternel sont les colonnes de la terre, Et c'est sur elles qu'il a posé le monde.9Il gardera les pas de ses bien-aimés. Mais les méchants seront anéantis dans les ténèbres; Car l'homme ne triomphera point par la force.10Les ennemis de l'Éternel trembleront; Du haut des cieux il lancera sur eux son tonnerre; L'Éternel jugera les extrémités de la terre. Il donnera la puissance à son roi, Et il relèvera la force de son oint.11Elkana s'en alla dans sa maison à Rama, et l'enfant fut au service de l'Éternel devant le sacrificateur Éli.

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

PRIERE DE CŒUR

Avec autant de ferveur qu’elle a présenté sa requête à Dieu, Anne s’éclate en louange pour la prière exaucée.

Louange au donateur

(1-3). Souvent, nous louons Dieu pour les bénédictions et ce qu’il fait pour nous, mais nous oublions de le louer pour ce qu’il est. Anne nous donne l’exemple de quelqu’une qui se réjouit non pas dans le miracle accordé, mais dans son Seigneur, l’unique Dieu (2b). Le fait d’avoir eu un fils l’a sauvé de cette grande souffrance et honte qu’elle subissait (1. 6, 10-11). Toutefois, elle déclare que sa « force a été relevée par l’Éternel » (1b). Elle glorifie Dieu pour sa sainteté (2a), sa fidélité (2c), son omniscience (3c), sa justice (3d). Ne faisons pas l’erreur de fixer nos regards sur les bienfaits car ils disparaitront. Dieu seul demeure.

Souveraineté de Dieu

(5-8). Anne s’égaie de savoir que Dieu est au contrôle de toutes les situations et règne en maître. Ne nous y trompons pas, la puissance de l’homme n’est rien face à celle de Dieu.

Combat du Seigneur

(9-10). Lorsque Dieu est avec nous, nul ne peut s’opposer à nous (Rm 8. 31b). Si Dieu peut rendre justice dans le litige entre Anne et Peninna, il peut également le faire au niveau mondial entre les forts qui écrasent les faibles (10).

Promesse acquittée

(11). Anne et son mari laissent leur enfant tant désiré au service de Dieu. Quelle leçon pour nous !

Réflexion :

Il y a des avantages dans les épreuves. Nous y découvrons les voies et la grandeur de Dieu.

Revenir à la lecture/note de la journée