Verset de la semaine

Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l'Esprit de Jésus ne le leur permit pas.
Actes 16.7
Voir les jours passés
09101112131415161718
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
lundi 09 juillet

Actes 14.1-18

1A Icone, Paul et Barnabas entrèrent ensemble dans la synagogue des Juifs, et ils parlèrent de telle manière qu'une grande multitude de Juifs et de Grecs crurent.2Mais ceux des Juifs qui ne crurent point excitèrent et aigrirent les esprits des païens contre les frères.3Ils restèrent cependant assez longtemps à Icone, parlant avec assurance, appuyés sur le Seigneur, qui rendait témoignage à la parole de sa grâce et permettait qu'il se fît par leurs mains des prodiges et des miracles.4La population de la ville se divisa: les uns étaient pour les Juifs, les autres pour les apôtres.5Et comme les païens et les Juifs, de concert avec leurs chefs, se mettaient en mouvement pour les outrager et les lapider,6Paul et Barnabas, en ayant eu connaissance, se réfugièrent dans les villes de la Lycaonie, à Lystre et à Derbe, et dans la contrée d'alentour.7Et ils y annoncèrent la bonne nouvelle.8A Lystre, se tenait assis un homme impotent des pieds, boiteux de naissance, et qui n'avait jamais marché.9Il écoutait parler Paul. Et Paul, fixant les regards sur lui et voyant qu'il avait la foi pour être guéri,10dit d'une voix forte: Lève-toi droit sur tes pieds. Et il se leva d'un bond et marcha.11A la vue de ce que Paul avait fait, la foule éleva la voix, et dit en langue lycaonienne: Les dieux sous une forme humaine sont descendus vers nous.12Ils appelaient Barnabas Jupiter, et Paul Mercure, parce que c'était lui qui portait la parole.13Le prêtre de Jupiter, dont le temple était à l'entrée de la ville, amena des taureaux avec des bandelettes vers les portes, et voulait, de même que la foule, offrir un sacrifice.14Les apôtres Barnabas et Paul, ayant appris cela, déchirèrent leurs vêtements, et se précipitèrent au milieu de la foule,15en s'écriant: O hommes, pourquoi agissez-vous de la sorte? Nous aussi, nous sommes des hommes de la même nature que vous; et, vous apportant une bonne nouvelle, nous vous exhortons à renoncer à ces choses vaines, pour vous tourner vers le Dieu vivant, qui a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve.16Ce Dieu, dans les âges passés, a laissé toutes les nations suivre leurs propres voies,17quoiqu'il n'ait cessé de rendre témoignage de ce qu'il est, en faisant du bien, en vous dispensant du ciel les pluies et les saisons fertiles, en vous donnant la nourriture avec abondance et en remplissant vos coeurs de joie.18A peine purent-ils, par ces paroles, empêcher la foule de leur offrir un sacrifice.

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

ACCOMPLIR À TOUT PRIX LA MISSION

Comment gérer les oppositions et les pièges inhérentes à l’accomplissement de la mission ?

Haine et complots

L’hostilité et la haine de ceux qui refusent de croire en Jésus-Christ ne devraient pas pousser à se refroidir d’annoncer la bonne nouvelle. Et dans l’œuvre, restons attentifs à la voix du Saint-Esprit pour savoir à qui Dieu veut accorder un miracle, où il faudra fuir pour se réfugier, et comment y demeurer. Notre Dieu est vivant et Tout-Puissant. Personne ne peut nous toucher sans son accord. Il contrôle et maîtrise tous les complots et les persécutions montés contre ses enfants. La persécution est certes pénible, mais elle nous permet de chercher constamment sa face, de nous sanctifier et de grandir dans la foi. Notre maturité spirituelle en dépend.

Toute la gloire à Dieu

Quelle folie des idolâtres ! Attribuer aux hommes et aux faux dieux la puissance de Dieu ? C’est un piège qui peut prendre d’autres formes aujourd’hui : l’apologie des hommes, les cadeaux somptueux pour magnifier l’ « homme de Dieu » … Soyons vigilants ! Nul ne doit s’arroger les mérites du Seigneur de l’œuvre. Nous sommes simplement des instruments (Lc 17. 10) de la gloire de Dieu. Refusons toute célébration de notre personne après une action extraordinaire opérée par Dieu. C’est lui l’auteur des signes et des miracles qui accompagnent notre prédication ou notre service. Ainsi, toute la gloire lui revient. En toute humilité, dirigeons les regards vers Dieu et non sur nous-mêmes.

Promesse

Exode 23.20

Revenir à la lecture/note de la journée