Verset de la semaine

Alors il répondit: Que faites-vous, en pleurant et en me brisant le coeur? Je suis prêt, non seulement à être lié, mais encore à mourir à Jérusalem pour le nom du Seigneur Jésus.
Actes 21.13
Voir les jours passés
04050607080910111213
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
mercredi 07 novembre

Actes 21.27-40

27Sur la fin des sept jours, les Juifs d'Asie, ayant vu Paul dans le temple, soulevèrent toute la foule, et mirent la main sur lui,28en criant: Hommes Israélites, au secours! Voici l'homme qui prêche partout et à tout le monde contre le peuple, contre la loi et contre ce lieu; il a même introduit des Grecs dans le temple, et a profané ce saint lieu.29Car ils avaient vu auparavant Trophime d'Éphèse avec lui dans la ville, et ils croyaient que Paul l'avait fait entrer dans le temple.30Toute la ville fut émue, et le peuple accourut de toutes parts. Ils se saisirent de Paul, et le traînèrent hors du temple, dont les portes furent aussitôt fermées.31Comme ils cherchaient à le tuer, le bruit vint au tribun de la cohorte que tout Jérusalem était en confusion.32A l'instant il prit des soldats et des centeniers, et courut à eux. Voyant le tribun et les soldats, ils cessèrent de frapper Paul.33Alors le tribun s'approcha, se saisit de lui, et le fit lier de deux chaînes. Puis il demanda qui il était, et ce qu'il avait fait.34Mais dans la foule les uns criaient d'une manière, les autres d'une autre; ne pouvant donc rien apprendre de certain, à cause du tumulte, il ordonna de le mener dans la forteresse.35Lorsque Paul fut sur les degrés, il dut être porté par les soldats, à cause de la violence de la foule;36car la multitude du peuple suivait, en criant: Fais-le mourir!37Au moment d'être introduit dans la forteresse, Paul dit au tribun: M'est-il permis de te dire quelque chose? Le tribun répondit: Tu sais le grec?38Tu n'es donc pas cet Égyptien qui s'est révolté dernièrement, et qui a emmené dans le désert quatre mille brigands?39Je suis Juif, reprit Paul, de Tarse en Cilicie, citoyen d'une ville qui n'est pas sans importance. Permets-moi, je te prie, de parler au peuple.40Le tribun le lui ayant permis, Paul, debout sur les degrés, fit signe de la main au peuple. Un profond silence s'établit, et Paul, parlant en langue hébraïque, dit:

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

L’INÉVITABLE ACCOMPLISSEMENT DES PROPHÉTIES

Les Juifs venus d’Asie vont jouer un rôle déterminant dans les évènements tragiques qui vont faire basculer la vie de Paul. En effet, l’apôtre n’eut même pas le temps de terminer les consignes à lui préconisées que, sous leur instigation, la foule se soulève et l’arrête. Ce jour est pour lui le début d’un ministère désormais tumultueux…

Dans les chaînes

(27-36). Pourquoi Paul est-il arrêté ? Ce qui est mis en avant et qu’il prêche « partout et à tout le monde » contre les juifs et la loi, et qu’il aurait profané le temple (28). Ces raisons sont infondées (29) et imprécises (34). Mais aux cris de ses accusateurs, la foule s’attroupe dans une confusion et une violence énormes qui s’emparent de toute la ville de Jérusalem. Cette situation de trouble indescriptible parvient au commandant militaire romain qui intervient à propos pour lui éviter la mort (36). Vous imaginez la puissance de destruction d’une fausse accusation, telle que plusieurs peuvent la vivre encore dans nos églises aujourd’hui ?

Dernier baroud d’honneur

(37). Paul réussit à obtenir la possibilité de parler au peuple (37). Et là ses bourreaux découvrent qu’il n’est pas le séditieux qu’ils croyaient (38). Oui, Paul n’est pas un malfaiteur, mais un Juif érudit (37b, 40b) saisi par Jésus-Christ dont il est devenu le serviteur inlassable. Si les hommes se trompent sur nous, notre identité en Jésus reste constante.

Question :

Sommes-nous prêts à accepter la persécution pour la cause du Seigneur, selon l’accomplissement de son dessein pour nos vies ?

Revenir à la lecture/note de la journée