Verset de la semaine

Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
Apocalypse 12.10
Voir les jours passés
11121314151617181920
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
lundi 11 juin

Apocalypse 6.1-17

1Je regardai, quand l'agneau ouvrit un des sept sceaux, et j'entendis l'un des quatre êtres vivants qui disait comme d'une voix de tonnerre: Viens.2Je regardai, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait avait un arc; une couronne lui fut donnée, et il partit en vainqueur et pour vaincre.3Quand il ouvrit le second sceau, j'entendis le second être vivant qui disait: Viens.4Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée.5Quand il ouvrit le troisième sceau, j'entendis le troisième être vivant qui disait: Viens. Je regardai, et voici, parut un cheval noir. Celui qui le montait tenait une balance dans sa main.6Et j'entendis au milieu des quatre êtres vivants une voix qui disait: Une mesure de blé pour un denier, et trois mesures d'orge pour un denier; mais ne fais point de mal à l'huile et au vin.7Quand il ouvrit le quatrième sceau, j'entendis la voix du quatrième être vivant qui disait: Viens.8Je regardai, et voici, parut un cheval d'une couleur pâle. Celui qui le montait se nommait la mort, et le séjour des morts l'accompagnait. Le pouvoir leur fut donné sur le quart de la terre, pour faire périr les hommes par l'épée, par la famine, par la mortalité, et par les bêtes sauvages de la terre.9Quand il ouvrit le cinquième sceau, je vis sous l'autel les âmes de ceux qui avaient été immolés à cause de la parole de Dieu et à cause du témoignage qu'ils avaient rendu.10Ils crièrent d'une voix forte, en disant: Jusques à quand, Maître saint et véritable, tarde-tu à juger, et à tirer vengeance de notre sang sur les habitants de la terre?11Une robe blanche fut donnée à chacun d'eux; et il leur fut dit de se tenir en repos quelque temps encore, jusqu'à ce que fût complet le nombre de leurs compagnons de service et de leurs frères qui devaient être mis à mort comme eux.12Je regardai, quand il ouvrit le sixième sceau; et il y eut un grand tremblement de terre, le soleil devint noir comme un sac de crin, la lune entière devint comme du sang,13et les étoiles du ciel tombèrent sur la terre, comme lorsqu'un figuier secoué par un vent violent jette ses figues vertes.14Le ciel se retira comme un livre qu'on roule; et toutes les montagnes et les îles furent remuées de leurs places.15Les rois de la terre, les grands, les chefs militaires, les riches, les puissants, tous les esclaves et les hommes libres, se cachèrent dans les cavernes et dans les rochers des montagnes.16Et ils disaient aux montagnes et aux rochers: Tombez sur nous, et cachez-nous devant la face de celui qui est assis sur le trône, et devant la colère de l'agneau;17car le grand jour de sa colère est venu, et qui peut subsister?

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

JUGEMENT EN MARCHE

Avec l’ouverture par l’Agneau des sceaux du livre, le processus de la fin de l’histoire de l’humanité est engagé. Le jugement divin se révèle progressivement. Mais la grâce est encore disponible.

Les quatre premiers sceaux

(1-8). Ici, les quatre chevaux de couleurs différentes (blanc, roux, noir et verdâtre) montés par quatre cavaliers symbolisent les terribles jugements divins sur le monde impie. La guerre et la mort violente (cheval roux), une grande famine (cheval noir) et l’intensification des guerres, famines, morts, plaies, bêtes sauvages (cheval verdâtre) en sont le lot. De qui s’agit-il dans le premier sceau ? (cf. Mt 24. 4-5).

Le cinquième sceau

(9-11). Il s’agit des âmes des croyants morts martyrs à cause de la parole de Dieu et de leur témoignage. Pourquoi Dieu permet-il la souffrance voire le martyre des croyants ? Lui seul en connait la raison. Cependant, nous devons reconnaître qu’il dirige tout et que toutes choses concourent à notre bien (Rom 8. 28). T’est-il difficile de rendre grâces à Dieu et de le louer dans tes épreuves ? (1 Thes 5. 18)

Le sixième sceau

(12-17). Son ouverture dévoile certains signes annonciateurs du jugement divin : grand tremblement de terre, soleil obscur, lune couleur du sang, chute des étoiles, fuite de tous les hommes pour se cacher. Chaque homme peut encore se positionner pour Dieu. Après, il sera trop tard. Quelle est ta position par rapport à Dieu ?

À méditer

Marc 13.8.

Revenir à la lecture/note de la journée