Verset de la semaine

Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.
Apocalypse 12.10
Voir les jours passés
11121314151617181920
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
mardi 12 juin

Apocalypse 7.1-17

1Après cela, je vis quatre anges debout aux quatre coins de la terre; ils retenaient les quatre vents de la terre, afin qu'il ne soufflât point de vent sur la terre, ni sur la mer, ni sur aucun arbre.2Et je vis un autre ange, qui montait du côté du soleil levant, et qui tenait le sceau du Dieu vivant; il cria d'une voix forte aux quatre anges à qui il avait été donné de faire du mal à la terre et à la mer, et il dit:3Ne faites point de mal à la terre, ni à la mer, ni aux arbres, jusqu'à ce que nous ayons marqué du sceau le front des serviteurs de notre Dieu.4Et j'entendis le nombre de ceux qui avaient été marqués du sceau, cent quarante-quatre mille, de toutes les tribus des fils d'Israël:5de la tribu de Juda, douze mille marqués du sceau; de la tribu de Ruben, douze mille; de la tribu de Gad, douze mille;6de la tribu d'Aser, douze mille; de la tribu de Nephthali, douze mille; de la tribu de Manassé, douze mille;7de la tribu de Siméon, douze mille; de la tribu de Lévi, douze mille; de la tribu d'Issacar, douze mille;8de la tribu de Zabulon, douze mille; de la tribu de Joseph, douze mille; de la tribu de Benjamin, douze mille marqués du sceau.9Après cela, je regardai, et voici, il y avait une grande foule, que personne ne pouvait compter, de toute nation, de toute tribu, de tout peuple, et de toute langue. Ils se tenaient devant le trône et devant l'agneau, revêtus de robes blanches, et des palmes dans leurs mains.10Et ils criaient d'une voix forte, en disant: Le salut est à notre Dieu qui est assis sur le trône, et à l'agneau.11Et tous les anges se tenaient autour du trône et des vieillards et des quatre êtres vivants; et ils se prosternèrent sur leur face devant le trône, et ils adorèrent Dieu,12en disant: Amen! La louange, la gloire, la sagesse, l'action de grâces, l'honneur, la puissance, et la force, soient à notre Dieu, aux siècles des siècles! Amen!13Et l'un des vieillards prit la parole et me dit: Ceux qui sont revêtus de robes blanches, qui sont-ils, et d'où sont-ils venus?14Je lui dis: Mon seigneur, tu le sais. Et il me dit: Ce sont ceux qui viennent de la grande tribulation; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l'agneau.15C'est pour cela qu'ils sont devant le trône de Dieu, et le servent jour et nuit dans son temple. Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux;16ils n'auront plus faim, ils n'auront plus soif, et le soleil ne les frappera point, ni aucune chaleur.17Car l'agneau qui est au milieu du trône les paîtra et les conduira aux sources des eaux de la vie, et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux.

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

VISION DES RACHETÉS

Avant l’ouverture du septième sceau, Jean reçoit deux visions qui répondent à la question : qui peut subsister au grand jour de la colère de l’Agneau ? (6. 17).

Les 144. 000 : croyants de la dernière génération

(1-8). Il est peu possible que les 144. 000 soient uniquement des croyants d’origine juive ou une poignée congrue de chrétiens. Ces « serviteurs de notre Dieu » (3) ne peuvent qu’être l’Église de Jésus-Christ, juifs et non-juifs, (cf. Ac 26. 6-7), marqués du sceau divin et protégés contre les affres de Satan à la fin des temps. Les croyants qui seront encore en vie lors des derniers événements qui précéderont directement le retour de Jésus-Christ peuvent donc avoir cette confiance que, malgré les cataclysmes, ils seront gardés et accéderont au ciel. Les 144. 000, symbolisant la plénitude absolue et immuable, indiquent qu’aucun juste ne périra avec les infidèles. Cette assurance est à conserver jalousement par les chrétiens de toute génération.

La multitude issue de la grande tribulation

(9-17). Le tableau terrestre laisse la place à une scène céleste. Un concert de louanges retentit dans les cieux. Les rachetés, venus de tous les coins de la terre, joyeux de la victoire acquise (9), louent Dieu pour son salut. Les anges, les anciens et les quatre êtres vivants répondent « amen… amen » en martelant sept caractéristiques de l’Éternel (12). Quel bonheur en perspective ! Ceux qui persévéreront malgré les douleurs de la foi, connaîtront dans les cieux une communion, une satisfaction, un service et une direction… parfaites.

Vérité :

Romains 8.17-18

Revenir à la lecture/note de la journée