Verset de la semaine

Le vieillard dit: Que la paix soit avec toi! Je me charge de tous tes besoins, tu ne passeras pas la nuit sur la place.
Juges 19.20
Voir les jours passés
06070809101112131415
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
lundi 08 octobre

Juges 19.16-30

16Et voici, un vieillard revenait le soir de travailler aux champs; cet homme était de la montagne d'Éphraïm, il séjournait à Guibea, et les gens du lieu étaient Benjamites.17Il leva les yeux, et vit le voyageur sur la place de la ville. Et le vieillard lui dit: Où vas-tu, et d'où viens-tu?18Il lui répondit: Nous allons de Bethléhem de Juda jusqu'à l'extrémité de la montagne d'Éphraïm, d'où je suis. J'étais allé à Bethléhem de Juda, et je me rends à la maison de l'Éternel. Mais il n'y a personne qui me reçoive dans sa demeure.19Nous avons cependant de la paille et du fourrage pour nos ânes; nous avons aussi du pain et du vin pour moi, pour ta servante, et pour le garçon qui est avec tes serviteurs. Il ne nous manque rien.20Le vieillard dit: Que la paix soit avec toi! Je me charge de tous tes besoins, tu ne passeras pas la nuit sur la place.21Il les fit entrer dans sa maison, et il donna du fourrage aux ânes. Les voyageurs se lavèrent les pieds; puis ils mangèrent et burent.22Pendant qu'ils étaient à se réjouir, voici, les hommes de la ville, gens pervers, entourèrent la maison, frappèrent à la porte, et dirent au vieillard, maître de la maison: Fais sortir l'homme qui est entré chez toi, pour que nous le connaissions.23Le maître de la maison, se présentant à eux, leur dit: Non, mes frères, ne faites pas le mal, je vous prie; puisque cet homme est entré dans ma maison, ne commettez pas cette infamie.24Voici, j'ai une fille vierge, et cet homme a une concubine; je vous les amènerai dehors; vous les déshonorerez, et vous leur ferez ce qu'il vous plaira. Mais ne commettez pas sur cet homme une action aussi infâme.25Ces gens ne voulurent point l'écouter. Alors l'homme prit sa concubine, et la leur amena dehors. Ils la connurent, et ils abusèrent d'elle toute la nuit jusqu'au matin; puis ils la renvoyèrent au lever de l'aurore.26Vers le matin, cette femme alla tomber à l'entrée de la maison de l'homme chez qui était son mari, et elle resta là jusqu'au jour.27Et le matin, son mari se leva, ouvrit la porte de la maison, et sortit pour continuer son chemin. Mais voici, la femme, sa concubine, était étendue à l'entrée de la maison, les mains sur le seuil.28Il lui dit: Lève-toi, et allons-nous-en. Elle ne répondit pas. Alors le mari la mit sur un âne, et partit pour aller dans sa demeure.29Arrivé chez lui, il prit un couteau, saisit sa concubine, et la coupa membre par membre en douze morceaux, qu'il envoya dans tout le territoire d'Israël.30Tous ceux qui virent cela dirent: Jamais rien de pareil n'est arrivé et ne s'est vu depuis que les enfants d'Israël sont montés du pays d'Égypte jusqu'à ce jour; prenez la chose à coeur, consultez-vous, et parlez!

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

MÉCHANCETÉ EFFROYABLE

Dans une société où les conventions sociales supplantent les convictions morales, quelles peuvent être les répercussions ?

Exception

Un vieillard reçoit le Lévite et sa suite, et leur donne tout ce dont ils ont besoin (16-21). Il ne cède pas devant la menace des Guibéens, mais cherche tous les moyens pour protéger son hôte et ne pas enfreindre le devoir d’hospitalité, quitte à sacrifier sa fille et la concubine (22-24, cf. Gn 19. 1-8). Dans les pires contextes, il y a toujours des exceptions : quelqu’un respectueux des lois et ayant la crainte de Dieu face aux hommes pervers. Comment être différents de nos contemporains qui vivent comme décrit dans 2 Tim 3. 1-5 ?

Horreur

Des hommes pervers, pourtant membres du peuple de Dieu, s’acharnent sur la concubine que le Lévite leur a livrée. Ils commettent sur elle viol, homosexualité, violence et meurtre (25-28). Exaspéré, le Lévite découpera le corps de sa concubine en douze morceaux, qu’il envoie partout en Israël, dans chacune des douze tribus. L’objectif est atteint : le peuple est choqué, indigné et incité à agir (29-30). Ces horribles choses sont les conséquences de l’absence de crainte de Dieu et d’autorité spirituelle (19. 1). Dieu est le vrai roi d’Israël, mais le peuple se trouve incapable d’instaurer un ordre social théocratique. Quand Dieu est exclu des gouvernements humains, c’est l’horreur et la désolation qui s’installent. Qu’apportera le règne messianique ? (cf. Apo 21. 3-4)

Prière :

Seigneur, que ton nom soit sanctifié, que ton règne vienne, dans ce monde plein de méchancetés et d’horreurs, amen.

Revenir à la lecture/note de la journée