Verset de la semaine

Et ma langue célébrera ta justice, Elle dira tous les jours ta louange.
Psaume 35.28
Voir les jours passés
09101112131415161718
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
dimanche 11 février

Lévitique 5.1-13

1Lorsque quelqu'un, après avoir été mis sous serment comme témoin, péchera en ne déclarant pas ce qu'il a vu ou ce qu'il sait, il restera chargé de sa faute.2Lorsque quelqu'un, sans s'en apercevoir, touchera une chose souillée, comme le cadavre d'un animal impur, que ce soit d'une bête sauvage ou domestique, ou bien d'un reptile, il deviendra lui-même impur et il se rendra coupable.3Lorsque, sans y prendre garde, il touchera une souillure humaine quelconque, et qu'il s'en aperçoive plus tard, il en sera coupable.4Lorsque quelqu'un, parlant à la légère, jure de faire du mal ou du bien, et que, ne l'ayant pas remarqué d'abord, il s'en aperçoive plus tard, il en sera coupable.5Celui donc qui se rendra coupable de l'une de ces choses, fera l'aveu de son péché.6Puis il offrira en sacrifice de culpabilité à l'Éternel, pour le péché qu'il a commis, une femelle de menu bétail, une brebis ou une chèvre, comme victime expiatoire. Et le sacrificateur fera pour lui l'expiation de son péché.7S'il n'a pas de quoi se procurer une brebis ou une chèvre, il offrira en sacrifice de culpabilité à l'Éternel pour son péché deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, l'un comme victime expiatoire, l'autre comme holocauste.8Il les apportera au sacrificateur, qui sacrifiera d'abord celui qui doit servir de victime expiatoire. Le sacrificateur lui ouvrira la tête avec l'ongle près de la nuque, sans la séparer;9il fera sur un côté de l'autel l'aspersion du sang de la victime expiatoire, et le reste du sang sera exprimé au pied de l'autel: c'est un sacrifice d'expiation.10Il fera de l'autre oiseau un holocauste, d'après les règles établies. C'est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l'expiation du péché qu'il a commis, et il lui sera pardonné.11S'il n'a pas de quoi se procurer deux tourterelles ou deux jeunes pigeons, il apportera en offrande pour son péché un dixième d'épha de fleur de farine, comme offrande d'expiation; il ne mettra point d'huile dessus, et il n'y ajoutera point d'encens, car c'est une offrande d'expiation.12Il l'apportera au sacrificateur, et le sacrificateur en prendra une poignée comme souvenir, et il la brûlera sur l'autel, comme les offrandes consumées par le feu devant l'Éternel: c'est une offrande d'expiation.13C'est ainsi que le sacrificateur fera pour cet homme l'expiation du péché qu'il a commis à l'égard de l'une de ces choses, et il lui sera pardonné. Ce qui restera de l'offrande sera pour le sacrificateur, comme dans l'offrande en don.

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

LA COMMUNION AVEC DIEU

Qu’est-ce qui l’entrave ? Comment la restaurer ?

Le péché, obstacle à la communion.

1/ Le mensonge ou faux témoignage consiste à cacher (1) une information ou un fait vécu. Certains l’appellent "un péché mignon" et pensent qu’il ne perturbe pas la communion avec Dieu. Erreur ! Et il est fréquent que, dans nos tribunaux, le silence des témoins soit acheté contre la condamnation des innocents. 2/ L’impureté est la souillure (2) que l’on contracte en faisant certaines choses défendues par une règle religieuse. Le simple fait de toucher, même par inadvertance, un animal ou objet impur rendait coupable d’impureté (2-3). De nos jours, la souillure a plusieurs sources : l’impudicité sexuelle, l’entretien des mauvaises pensées, le regard envieux (Mt 5. 28), etc. 3/ Les parjures comme serments hâtifs ou propos irréfléchis (4) perturbent la communion avec Dieu à cause du non-respect des engagements pris. C’est un piège à éviter (Prov 20. 25). Qu’allez-vous faire désormais ?

Pour rétablir la communion.

Dans les trois cas, pour être déchargé de sa faute, Dieu prescrit au fautif la confession sincère (5) et le sacrifice d’expiation (6-13) qui est fonction du niveau de responsabilité et du revenu. Le rituel de purification est fait par le sacrificateur qui égorge l’animal apporté, le vide de son sang et le fait consumer sur l’autel. La purification passait par l’effusion du sang de l’animal (9, 13a). À présent, le sang d’animal n’est plus efficace mais plutôt celui de l’Agneau de Dieu qui ôte le péché (Jn 1. 19) du pécheur sincèrement repentant.

A méditer

Hébreux 10.4

Revenir à la lecture/note de la journée