Verset de la semaine

Le Seigneur a commandé aux Israélites de leur donner ces parts le jour où il les a consacrés en versant de l'huile sur eux. C'est une règle pour toujours. Vous la respecterez de génération en génération.
Lévitique 7.36
Voir les jours passés
09101112131415161718
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
lundi 12 février

Lévitique 5.14-26 (5.14 - 6.7)

14L'Éternel parla à Moïse, et dit:15Lorsque quelqu'un commettra une infidélité et péchera involontairement à l'égard des choses consacrées à l'Éternel, il offrira en sacrifice de culpabilité à l'Éternel pour son péché un bélier sans défaut, pris du troupeau d'après ton estimation en sicles d'argent, selon le sicle du sanctuaire.16Il donnera, en y ajoutant un cinquième, la valeur de la chose dont il a frustré le sanctuaire, et il la remettra au sacrificateur. Et le sacrificateur fera pour lui l'expiation avec le bélier offert en sacrifice de culpabilité, et il lui sera pardonné.17Lorsque quelqu'un péchera en faisant, sans le savoir, contre l'un des commandements de l'Éternel, des choses qui ne doivent point se faire, il se rendra coupable et sera chargé de sa faute.18Il présentera au sacrificateur en sacrifice de culpabilité un bélier sans défaut, pris du troupeau d'après ton estimation. Et le sacrificateur fera pour lui l'expiation de la faute qu'il a commise sans le savoir, et il lui sera pardonné.19C'est un sacrifice de culpabilité. Cet homme s'était rendu coupable envers l'Éternel. 1(5:20) L'Éternel parla à Moïse, et dit:2(5:21Lorsque quelqu'un péchera et commettra une infidélité envers l'Éternel, en mentant à son prochain au sujet d'un dépôt, d'un objet confié à sa garde, d'une chose volée ou soustraite par fraude,3(5:22) en niant d'avoir trouvé une chose perdue, ou en faisant un faux serment sur une chose quelconque de nature à constituer un péché;4(5:23) lorsqu'il péchera ainsi et se rendra coupable, il restituera la chose qu'il a volée ou soustraite par fraude, la chose qui lui avait été confiée en dépôt, la chose perdue qu'il a trouvée,5(5:24) ou la chose quelconque sur laquelle il a fait un faux serment. Il la restituera en son entier, y ajoutera un cinquième, et la remettra à son propriétaire, le jour même où il offrira son sacrifice de culpabilité.6(5:25) Il présentera au sacrificateur en sacrifice de culpabilité à l'Éternel pour son péché un bélier sans défaut, pris du troupeau d'après ton estimation.7(5:26) Et le sacrificateur fera pour lui l'expiation devant l'Éternel, et il lui sera pardonné, quelle que soit la faute dont il se sera rendu coupable.

Méditez

  • De quoi ou de qui parlent ces versets ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

TOURNER DOS AU PÉCHÉ

Ceci passe par une bonne communion avec Dieu et une réparation des torts commis.

Dieu parle avec Moïse pour exprimer sa volonté (14, 20).

Est-ce par incapacité de discerner sa voix ou à cause du péché que beaucoup de serviteurs de Dieu n’expérimentent plus cette grâce aujourd’hui ?
Le péché involontaire est-il justifiable ? Non. Le pécheur involontaire est coupable devant Dieu (17, 19) et doit reconnaître sa faute, sans excuses ni justifications, pour en être expié.

La restitution.

1/ En cas d’infidélité à l’égard des choses consacrées à l’Éternel (15-19). Celui qui manquait d’offrir à Dieu ce qu’il doit était non seulement tenu d’accomplir son devoir, mais devait y ajouter une pénalité d’un cinquième qu’il remet au sacrificateur. Que faisons-nous si nous dépensons ou utilisons la dîme ou une offrande mise à part pour Dieu ? Qu’en est-il des engagements financiers ou matériels que nous négligeons après les avoir prises ? Ne volons plus le Seigneur, pour échapper à sa colère et jouir de ses faveurs (Mal 3. 8-12). 2/ En cas d’offense à un tiers (21-26). Mensonge, fraude, vol : ces péchés sont encore courants aujourd’hui. Plusieurs fonctionnaires sont acteurs ou complices des détournements de fonds, des époux (même chrétiens !) se mentent l’un à l’autre, les autorités religieuses ne sont pas du reste… En tous cas, Dieu prescrit la restitution des objets subtilisés avec une majoration d’un cinquième. Et en plus, pour avoir également offensé Dieu par sa forfaiture, un sacrifice pour l’expiation de la faute (25-26).

Exhortation

1 Thessaloniciens 4.6-8

Revenir à la lecture/note de la journée