Verset de la semaine

Et Jésus les appela, et dit: Laissez venir à moi les petits enfants, et ne les en empêchez pas; car le royaume de Dieu est pour ceux qui leur ressemblent.
Luc 18.16
Voir les jours passés
08091011121314151617
Ligue pour la lecture de la BibleProposé par la Ligue pour la Lecture de la Bible
samedi 08 septembre

Luc 19.11-28

11Ils écoutaient ces choses, et Jésus ajouta une parabole, parce qu'il était près de Jérusalem, et qu'on croyait qu'à l'instant le royaume de Dieu allait paraître.12Il dit donc: Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain, pour se faire investir de l'autorité royale, et revenir ensuite.13Il appela dix de ses serviteurs, leur donna dix mines, et leur dit: Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne.14Mais ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une ambassade après lui, pour dire: Nous ne voulons pas que cet homme règne sur nous.15Lorsqu'il fut de retour, après avoir été investi de l'autorité royale, il fit appeler auprès de lui les serviteurs auxquels il avait donné l'argent, afin de connaître comment chacun l'avait fait valoir.16Le premier vint, et dit: Seigneur, ta mine a rapporté dix mines.17Il lui dit: C'est bien, bon serviteur; parce que tu as été fidèle en peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes.18Le second vint, et dit: Seigneur, ta mine a produit cinq mines.19Il lui dit: Toi aussi, sois établi sur cinq villes.20Un autre vint, et dit: Seigneur, voici ta mine, que j'ai gardée dans un linge;21car j'avais peur de toi, parce que tu es un homme sévère; tu prends ce que tu n'as pas déposé, et tu moissonnes ce que tu n'as pas semé.22Il lui dit: Je te juge sur tes paroles, méchant serviteur; tu savais que je suis un homme sévère, prenant ce que je n'ai pas déposé, et moissonnant ce que je n'ai pas semé;23pourquoi donc n'as-tu pas mis mon argent dans une banque, afin qu'à mon retour je le retirasse avec un intérêt?24Puis il dit à ceux qui étaient là: Otez-lui la mine, et donnez-la à celui qui a les dix mines.25Ils lui dirent: Seigneur, il a dix mines. -26Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas on ôtera même ce qu'il a.27Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence.28Après avoir ainsi parlé, Jésus marcha devant la foule, pour monter à Jérusalem.

Méditez

  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

GÉRER MES TALENTS POUR LE ROI

Quatre vérités fondamentales peuvent se dégager de cette parabole.

1/ Dieu nous fournit ce dont nous avons besoin pour étendre son royaume

(13). Le Seigneur ne veut pas que nous soyons inactifs. Il nous assigne des responsabilités et nous fait confiance. D’un côté, il nous donne « ce qui contribue à la vie et à la piété… », et de l’autre, il nous appartient de faire tous nos efforts et ainsi nous ne serons points « oisifs ni stériles » (2 Pie 1. 3, 5, 8).

2/ Dieu nous bénit dans ce que nous faisons pour lui

(16, 18). Jamais le Seigneur ne nous demandera de faire des choses que nous ne pourrions pas accomplir. Et d’ailleurs, si nous comptons entièrement sur lui, il nous donne son soutien, sa force, son appui, son conseil. Paul dira : « notre capacité vient de Dieu » (2 Cor 3. 5c).

3/ Dieu récompense le travail accompli pour lui

(17, 19). Soyons assurés que notre travail ne sera pas vain dans le Seigneur (1 Cor 15. 58). Le Seigneur est fidèle, juste et bon.

4/ Malheur à ceux qui s’opposent à la volonté de Dieu

(14, 21-27). Nul ne peut prétendre pouvoir se soustraire à la Seigneurie et à la souveraineté de Jésus (cf. Phil 3. 10-11). Et puisqu’il est Seigneur, nous sommes appelés à faire sa volonté. Surtout gardons-nous de faire comme ce serviteur qui se permet de juger son maître et de lui tenir tête. Ou comme tous ces autres qui rejettent son autorité.

A méditer :

Jean 15.16

Revenir à la lecture/note de la journée