jeudi 14 mars

Marc 11.1-11

1Lorsqu'ils approchèrent de Jérusalem, et qu'ils furent près de Bethphagé et de Béthanie, vers la montagne des oliviers, Jésus envoya deux de ses disciples,2en leur disant: Allez au village qui est devant vous; dès que vous y serez entrés, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s'est encore assis; détachez-le, et amenez-le.3Si quelqu'un vous dit: Pourquoi faites-vous cela? répondez: Le Seigneur en a besoin. Et à l'instant il le laissera venir ici.4les disciples, étant allés, trouvèrent l'ânon attaché dehors près d'une porte, au contour du chemin, et ils le détachèrent.5Quelques-uns de ceux qui étaient là leur dirent: Que faites-vous? pourquoi détachez-vous cet ânon?6Ils répondirent comme Jésus l'avait dit. Et on les laissa aller.7Ils amenèrent à Jésus l'ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements, et Jésus s'assit dessus.8Beaucoup de gens étendirent leurs vêtements sur le chemin, et d'autres des branches qu'ils coupèrent dans les champs.9Ceux qui précédaient et ceux qui suivaient Jésus criaient: Hosanna! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur!10Béni soit le règne qui vient, le règne de David, notre père! Hosanna dans les lieux très hauts!11Jésus entra à Jérusalem, dans le temple. Quand il eut tout considéré, comme il était déjà tard, il s'en alla à Béthanie avec les douze.

Méditez

  • Est-ce que ce passage m'apprend quelque chose sur Dieu le Père, Dieu le Fils et Dieu le Saint-Esprit ?
  • Y a-t-il un exemple à suivre ou à ne pas suivre ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

UN ROI HUMBLE

Jésus prépare son entrée à Jérusalem.

Au Roi, on obéit

(1-7). Que demande Jésus aux deux disciples dans le verset 2 ? Les disciples ne posent pas de questions, ils obéissent juste à ce qui est dit. C’est étonnant peut-être mais beaucoup plus défiant. Ne pourrait-on pas penser qu’ils connaissent la personne qui les envoie ? On peut penser que c’est trop osé de la part de Jésus. Mais au fait, au Roi des rois, tout appartient. On ne sait pas si les propriétaires de l’ânon connaissent Jésus. Pour eux, « Le Seigneur en a besoin » suffit pour qu’ils le donnent. Et toi, laisses-tu Jésus jouir de ta vie et de tes avoirs ?

Au Roi, on donne toute la gloire

(8-11). Il est déjà venu à plusieurs reprises à Jérusalem. Mais cette fois, il utilise une monture et il reçoit un accueil triomphal qu’il laisse faire de la part de la foule. Contrairement aux souverains du monde, Jésus monte un ânon, bête de somme à l’époque, symbole de dur labeur et d’humilité. Tout cela marque de manière indiscutable qu’il est Celui qui est annoncé par les prophètes. Ainsi se réalise la prophétie de Zacharie 9. 9 : « Voici, ton roi vient à toi ; Il est juste et victorieux, Il est humble et monté sur un âne… ».

A méditer :

« N'aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble » *Hosanna veut dire «sauve, nous te prions» mais à l’usage, est synonyme de « Gloire à Dieu».

Revenir à la lecture/note de la journée