dimanche 09 juin

Romains 8.9-17

9Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l'esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu'un n'a pas l'Esprit de Christ, il ne lui appartient pas.10Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l'esprit est vie à cause de la justice.11Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous.12Ainsi donc, frères, nous ne sommes point redevables à la chair, pour vivre selon la chair.13Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l'Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez,14car tous ceux qui sont conduits par l'Esprit de Dieu sont fils de Dieu.15Et vous n'avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d'adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!16L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.17Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers: héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d'être glorifiés avec lui.

Méditez

  • Y a-t-il une promesse ?
  • Quelle vérité Dieu me révèle-t-il ?
  • Quel verset m'interpelle le plus ?
  • Pour ma prière y a-t-il quelque chose que Dieu me montre:
    • Dont j'aie à me repentir ?
    • Auquel croire et obéir ?
    • Pour lequel le remercier et le louer ?
    • Pour lequel lui formuler ma demande ?

VIE PAR L’ESPRIT

Vivre selon l’Esprit et non selon la chair

(9-13). Le croyant appartient à Dieu qui le marque du sceau du Saint-Esprit (9, cf. Ep 1. 13-14). Le Saint-Esprit (Esprit de Dieu, Esprit de Christ) vient donc résider en lui et le rend capable de mener une vie agréable à Dieu et d’avoir part à la vie éternelle. Comme Christ, mort et ressuscité, notre corps mortel qui nous entraînait au péché, donc à la mort, est anéanti et laisse place à la vie de l’Esprit (11). Puissions-nous donc puiser chaque jour en l’Esprit la force et la puissance de mettre à mort nos « péchés mignons », dans un processus constant de sanctification.

Esprit d’adoption

(14-17). Comment savons-nous que nous sommes enfants de Dieu ? Par l’Esprit-Saint qui convainc chacun de son statut d’enfant de Dieu ou non, en parlant à son « esprit », à sa conscience (16). En nous libérant intégralement de toutes chaînes de péché et de dépendances diaboliques, l’Esprit nous rend capables d’obéir à la parole de Dieu. Il nous donne ainsi la certitude que nous ne sommes pas n’importe qui, mais des membres de la famille dont Dieu est le Père. Savoir qu’on est enfant du Dieu suprême devrait suffire pour détruire en nous toute peur de châtiment ou des esprits mauvais (15). Mais aussi nous rassurer que le Père dispose pour nous toutes sortes de biens (15-17). Même s’il faudra parfois accepter des privations à cause de son nom, nous restons confiants qu’il est un Père aimant.

Exhortation

« N’éteignez pas l’Esprit » (1Th 5.19)

Revenir à la lecture/note de la journée